Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Union locale CFTC Sambre Avesnois
  • Union locale CFTC Sambre Avesnois
  • : Syndicat CFTC information syndicale CFTC Maubeuge Avesnois
  • Contact

Horloge CFTC

NOMBRE DE VISITEURS

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

CFTC - HAUTMONT

8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 19:56

Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 06/12/2014

Les élections dans la fonction publique territoriale se sont traduites par une énorme surprise à la mairie de Douai : la CFTC a balayé tout le monde, mettant fin à la domination de la FSU. Le nouveau champion s’appelle Pascal Vernez.

La CFTC était auparavant toujours dans l’ombre de la FSU à la mairie. Pascal Vernez a renversé la situation.

JEAN-LUC ROCHAT douai@lavoixdunord.fr

DOUAI. Alain Feys, l’ancien secrétaire adjoint de la FSU des communaux de Douai, symbolisait le syndicalisme à la mairie. Après les élections professionnelles de jeudi, le syndicalisme municipal a un nouveau nom, celui de Pascal Vernez, en plus d’une nouvelle adresse, celle de la CFTC.

C’est une surprise de taille incarnée par un homme qui ne paie pas de mine, naturellement discret, qui n’a jamais un mot plus haut que l’autre mais qui vient de s’imposer à la table des négociations, poussant la FSU de son siège. « C’est un résultat historique, se réjouit M. Vernez. C’est la première fois qu’un syndicat réalise le grand chelem. » Comprendre qu’il arrive en tête à la commission technique (ancienne commission technique paritaire) et dans les trois commissions administratives paritaires correspondant aux trois catégories d’employés municipaux, A, B et C. C’est une victoire totale, qui en plus donne le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail à la CFTC.

On ouvre grand les yeux en entendant M. Vernez continuer : « Je n’y connaissais rien en syndicalisme il y a quatre ans. Je dois beaucoup à Lætitia Dupas (NDLR, la secrétaire générale de l’union locale CFTC du Douaisis). Cette victoire est celle d’une bonne équipe qui a fait une campagne de terrain. »

La grande perdante des élections est donc la FSU, qui a manifestement souffert du départ de M. Feys. Dans leur élan, M. Vernez et la CFTC taillent aussi un short à FO (ex-UNSA) et empêchent la CGT, nouvelle venue dans le paysage syndical de la mairie, de gagner le moindre siège.

Une mairie de travailleurs pauvres?

« Les agents attendent beaucoup au niveau rémunération. Le régime indemnitaire n’a pas évolué depuis 2006 et ce régime est très bas à la mairie de Douai par rapport à d’autres. En plus le point d’indice dans la fonction publique territoriale est gelé depuis 2010. » Voilà ce que répète Daniel Vernez. Voilà donc sa priorité d’action. Ce n’est pas la seule. Suit une liste qui dresse un constat déjà rapportée par Alain Feys dans ces colonnes : « À Douai on est mal lotis par rapport à d’autres mairies. » « On aimerait qu’il y ait une mutuelle qui soit négociée avec une participation de la ville, continue M. Vernez. On a envie de discuter avec le maire pour améliorer les conditions de travail, pour faire en sorte que les agents prennent plaisir à travailler. » » M. Vernez veut notamment améliorer le sort des « dames » de service des écoles : « Beaucoup aimeraient travailler plus. Certaines n’ont pas de moyens de locomotion : elles commencent dans une école, puis vont dans une autre à l’autre bout de la ville. »

Il ajoute une revendication qui laisse pantois : « On aimerait bien mettre en place un CHSCT digne de ce nom. Il n’y a pas de réunion annuelle. Quand il y a un accident du travail, il n’y a aucune enquête. En fait on n’a pas de CHSCT ! Nous on veut en faire tourner un, comme dans le privé. » M. Vernez souligne un point : « Les agents en ont ras le bol. Ils étaient contents du changement de maire et ils sont en attente. Ils se sont dits on aura plus avec la nouvelle municipalité . Mais Frédéric Chéreau nous a laissé entendre qu’avec la baisse des dotations de l’État, on n’aurait rien pendant plusieurs années. » Cette contradiction, M. Vernez l’annonce du ton calme qui est le sien. On verra s’il est capable d’élever la voix pour se faire entendre.

Partager cet article

Repost 0
Published by CFTC Hautmont
commenter cet article

commentaires