Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat CFTC du CHSA

Syndicat CFTC du CHSA

Information syndicale CFTC-Centre hospitalier Sambre Avesnois

La coproduction à l’heure du numérique :

quels risques et quelles opportunités pour le consommateur et l’emploi ?

Le 25 octobre dernier, le CESE a adopté l’avis sur la coproduction à l’heure du numérique. Si cette pratique est ancienne, le développement rapide du numérique a profondément changé notre façon de consommer : la consommation de masse perd de la vitesse au profit d’une consommation de plus en plus personnalisée, les consommateurs désirant davantage de services intégrés à leurs achats. Dans ce contexte, se développent de nouvelles formes de coproduction plus actives.

Avec cet avis, le CESE fait porter sa réflexion sur la manière dont les pouvoirs publics doivent accompagner ces mutations, dans l’intérêt des consommateurs, de l’emploi et de la croissance. A travers ses préconisations, il s’attache à définir les conditions d’une coproduction conjuguant dynamisme économique et préservation de notre cohésion sociale.

La CFTC a à cœur de guider les changements résultant de la troisième révolution industrielle. Cette dernière peut être vecteur d’un nouveau contrat social, plus juste pour les travailleurs, à condition d’en accompagner les mutations.

Pour la CFTC, seules les formes actives de coproduction appellent une adaptation de la réglementation de cette nouvelle forme de travail : ces formes de coproduction réduisent peu à peu la frontière entre le travail, la production et la consommation. Ainsi, la coproduction doit se faire exclusivement sur la base du volontariat et de manière éthique. Si la CFTC n’est pas opposée à ce type d’évolution de notre société, elle insiste sur le fait que tout travail doit créer du droit social. De même, il est impératif que l’individu puisse choisir de ne pas être un « consom’acteur ». Par conséquent, la Confédération a appuyé cet avis : les données personnelles doivent être protégées. Plus particulièrement, celles relati

Toutefois, la CFTC considère que l’inflation normative ne doit pas être le guide de cette troisième révolution. C’est pourquoi, elle a regretté que cet avis ne s’attache qu’à soulever les risques de cette mutation plutôt que d’en développer les probables avantages. Les atouts de la coproduction sont indéniables. Elle permet, notamment, de développer l’imagination des individus pour proposer des biens et services de plus en plus personnalisés, faire émerger de nouvelles formes de travail, inciter les individus à se former pour suivre ses évolutions, etc.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article