Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plateforme RSE

Publié le par CFTC Hautmont

RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES (RSE):

Créée en 2013 à l’initiative du gouvernement, la Plateforme RSE est une instance de dialogue, de concertation et de construction de solutions, sur les thématiques RSE. En 2016, deux nouveaux groupes de travail thématiques ont été lancés : « Relations responsables entre donneurs d'ordre et fournisseurs » et « RSE et environnement ».

La CFTC est présente et force de propositions dans ces deux groupes. Le 30 novembre 2016, son représentant Geoffroy de Vienne, a été élu membre du Bureau de la Plateforme.

  • Groupe « Relations responsables entre donneurs d'ordre et fournisseurs »

Indépendamment du projet de loi sur le devoir de vigilance des entreprises, dont l’adoption est attendue pour fin janvier 2017, la Plateforme RSE a été saisie par le Premier ministre pour clarifier les mesures de vigilance et procédures de diligence raisonnable à mettre en œuvre par les entreprises. Cette reconnaissance d’un devoir de vigilance des entreprises constitue un enjeu fondamental au regard du contexte international (dumping social, respect inégal des droits de l’Homme, dégradation de l’environnement). Il s’agit, grâce à une meilleure connaissance et un meilleur contrôle des chaînes de valeur, de garantir à tous un travail décent et sécurisé.

La CFTC a coordonné les travaux du Pôle syndical. Elle a rappelé l’urgence à agir pour éviter de nouvelles catastrophes telles que l’effondrement du Rana Plaza. Nous avons demandé à ce que la responsabilité d’une entreprise, indépendamment de son statut, puisse être engagée en cas d’absence de mesures de vigilance ou de manquement avéré. De même, nous avons insisté sur la nécessité de définir, d’appliquer et de contrôler les plans de vigilance sur l’ensemble de la chaîne de sous-traitants. Enfin, nous avons appelé à promouvoir davantage les achats responsables grâce à des labels garantissant une « traçabilité sociale et environnementale », mais aussi par l’inclusion systématique de clauses RSE dans les appels d’offres.

  • Groupe RSE et environnement

Dans le but de favoriser la transition énergétique et écologique, le groupe travaille à l’élaboration d’un état des lieux sur la place de l’environnement dans les démarches RSE et les outils sur lesquels s’appuyer (économie circulaire, ODD). Il étudiera par la suite la prise en compte de la dimension environnementale dans la gouvernance des entreprises, ainsi que leur responsabilité sur les questions écologiques. Parallèlement, il revient au groupe de suivre les engagements climat pris par les entreprises dans le cadre de la COP 21.

Geoffroy de Vienne, a été désigné co-rapporteur de ce groupe. A ce titre, il co-conduit les réunions, veille au respect de la feuille de route et nourrit les réflexions du groupe. Il défend notamment la nécessité de relier les questions environnementales et sociales. Une entreprise ne pouvant prétendre faire de la RSE si elle ne traite pas en même temps les deux sujets.

Commenter cet article