Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat CFTC du CHSA

Syndicat CFTC du CHSA

Information syndicale CFTC-Centre hospitalier Sambre Avesnois

À chacun son action

À chacun son action.

À chacun son action

29 octobre 2012
Comme de coutume à l’approche de vacances scolaires, des organisations syndicales ont cru bon satisfaire au « rituel » de la grève. Qu’il s’agisse de la SNCF ou encore d’Air France, la CFTC n’en faisait pas partie. Non pas qu’elle rejette ce mode d’action, mais elle le considère et le pratique comme l’ultime recours.
 
Depuis toujours, quand l’essentiel, à savoir la dignité humaine, est bafouée, quand les moyens qu’elle privilégie, la concertation, la négociation, l’argumentation, sont écartés ou inopérants, depuis toujours elle sait mobiliser ses troupes et bleuir les rues.
 
Sa participation à une grève revêt d’ailleurs toute sa signification et toute sa force. « Si la CFTC est dans la rue, c’est qu’il se passe quelque chose de suffisamment grave pour qu’on y prête attention ! » peut-on alors entendre en marge du cortège. C’est un peu l’histoire du garçon qui criait au loup. À trop défiler, on n’est plus suivis, encore moins entendus. A-t-on vu, ces dernières années, une de ces grèves « rituelles » produire un quelconque mieux pour les salariés ?
 
Qu’on me comprenne bien, toute revendication en matière de conditions de travail, qui effectivement se dégradent, de salaires dont les augmentations sont, à raison, jugées insuffisantes, est légitime. Je dis simplement qu’un bon négociateur, d’autant plus bon qu’il est CFTC, dispose dans le cadre de son mandat de ressources juridiques pour peser favorablement sur le cours des choses. Une large majorité d’élus CFTC en entreprise nous en apporte continuellement la preuve sans pour autant inutilement angoisser les vacanciers et leurs familles, sans brûler ni palettes ni pneus !
 
Nos nombreux échanges avec les salariés des TPE croisés lors de notre semaine bleue me confortent dans cette certitude. Ils nous l’ont dit, les yeux dans les yeux, l’heure est à un dialogue social mature où l’écoute remplace le bruit, où la qualité de relations concrètes et soutenues se substitue à la quantité, la masse frénétique et changeante. Cela tombe bien, ce syndicalisme qu’ils appellent de leurs vœux est incarné depuis plus de 90 ans par un seul syndicat… la CFTC !
 
 
Pascale Coton,
Secrétaire générale

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article