Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Budget de la Sécurité sociale à l'Assemblée : La CFTC maintient ses positions

Publié le par CFTC Hautmont

Dans le cadre des débats qui se déroulent, actuellement, à l'Assemblée sur le plan de financement de la Sécurité sociale, la CFTC tient à rappeler son opposition à la baisse des indemnités journalières et à l'augmentation de la taxe sur les mutuelles. Elle souhaite également réitérer sa proposition d'agir en priorité sur le problème de la fraude sociale qui représente à elle seule 20 milliards d'euros !

 

Avec la mesure des indemnités journalières, la CFTC estime que le gouvernement s'attaque une nouvelle fois aux salariés ! Cette modification du mode de calcul va entraîner une diminution de 2,75 à 3,5 % des indemnités par rapport au salaire brut. Pour un salarié au SMIC, cela va entraîner une perte d'environ 36 euros pendant le premier mois d'arrêt de travail, et de 48 euros les mois suivants. Cette perte est une nouvelle atteinte aux pouvoirs d'achat des Français déjà en difficulté. La CFTC rappelle également que certains salariés ne bénéficient pas tous d'une allocation complémentaire versée par l'employeur !

 

« Dans ce cas de figure, comme pour les retraites, nous allons passer d'un régime de solidarité à un régime privé, renforçant encore les inégalités ! La baisse des indemnités journalières va rapporter à l'État 220 millions d'euros...presque rien quand nous le comparons aux 20 milliards d'euros estimés de fraude sociale ! Bien que la tâche soit difficile, il est urgent de s'atteler à ce problème, qui permettrait de combler en très grande partie le déficit de la Sécurité sociale ! » déclare  Jacques Voisin.

 

Autre sujet débattu à l'Assemblée : l'augmentation de la taxe des mutuelles. La CFTC, signataire de la pétition lancée par la Mutualité française, marque à nouveau son opposition à une mesure sociale injuste, qui entrave l'accès aux soins des Français.

 

Pour la CFTC, il n'est pas acceptable de prendre de telles mesures qui pèseraient une nouvelle fois sur les salariés ! La CFTC assure son soutien aux députés qui s'opposeront à ces projets. Elle demande que des discussions et des mesures soient envisagées pour lutter contre la fraude sociale.

Commenter cet article