Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D’une feuille de route à l’autre

Publié le par CFTC Hautmont

Cette fois ça y est, la grande conférence sociale de 2013 est sur les rails. Les 20 et 21 juin prochain, confédérations syndicales, organisations patronales et gouvernement se retrouveront pour dresser le bilan de la feuille de route de 2012, faire le point sur la situation économique et sociale, réfléchir à l’avenir de la démocratie sociale.
 
Plusieurs sujets, qui concernent plus particulièrement la vie quotidienne des travailleurs et de leur famille, feront l’objet de tables rondes. Pour la CFTC, deux d’entre elles – sur l’emploi et sur les retraites – seront essentielles, parce que ces sujets préoccupent l’ensemble de nos concitoyens et parce qu’ils sont intimement liés. En effet, inverser la courbe du chômage c’est résoudre en grande partie la question des retraites.
 
Concernant l’emploi, Philippe Louis l’a dit au Premier ministre le 13 mai dernier, la CFTC considère qu’avec l’ANI “sécurisation de l’emploi ” de janvier 2013 et la loi qui a suivi, la France a fait un grand pas vers le redressement.
 
Aujourd’hui, nous sommes prêts à aller plus loin ; idem sur la formation professionnelle : la CFTC est prête à remettre à plat le système et les dispositifs existants. À deux conditions : que cela se fasse par la négociation et que les salariés et les demandeurs d’emploi ne soient pas les seuls à supporter les efforts. Les entreprises et le gouvernement doivent, eux aussi, assumer leurs responsabilités.
 
Sur le dossier des retraites, c’est ce que je répète à chaque consultation, il existe deux leviers.
 
Le premier – je viens de l’évoquer – consiste à agir sur le court /moyen, en relançant l’emploi pour trouver de nouveaux cotisants : c’est du ressort des entreprises et de l’État.
 
Le second doit nous projeter sur le long terme. Toutes les projections montrent que, passé 2020 ou 2025, l’assurance vieillesse aura retrouvé l’équilibre.
 
Pour autant, la CFTC n’attendra pas cette échéance. Elle continuera à se battre pour la prise en compte de la pénibilité et pour la réduction des inégalités de pensions entre les femmes et les hommes. Forte de ses valeurs et sûre du soutien de ses militants, la CFTC s’y engage.
D’une feuille de route à l’autre.
 
Pascale Coton,
Secrétaire générale

Commenter cet article