Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je m’appelais Thierry Hainaut, et j’aurais eu 52 ans le 31 mai 2012.

Publié le par CFTC Hautmont

 

infos-santé 

Thierry Hainaut, 52 ans, chargé de mission auprès de la direction de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de Béziers, s’est donné la mort mercredi sur son lieu de travail. Le Syndicat CFTC nous a fait parvenir son mel d’adieu. Nous vous le livrons pour que les suicides au travail ne soient plus simplement des statistiques. Nous avons volontairement effacé les noms des personnes citées dans ce message. Est-il toujours temps de gloser sur la pertinence de prendre en compte la démarche de prévention des risques psycho-sociaux et de s’interroger sans tabous sur les organisations de travail ?

Bonsoir, Nous sommes le 29 février 2012. Il est 20 heures 15. Si vous lisez ce mail, c’est que je vous ai quittés, définitivement. Certains des destinataires de ce mail me connaissaient, d’autres pas.

J’ai tenu à vous informer de mon geste, car il est la conséquence directe de l’enfer psychologique que je vis au quotidien depuis 2 ans, que j’ai pourtant essayé de surmonter, de toutes mes forces, pour mon épouse et mes enfants, mais qu’aujourd’hui je n’arrive plus à assumer. Certes, en mettant fin ce soir à mes tortures et angoisses de chaque jour, je règle mon problème. Mais il était de mon devoir de faire en sorte que cela puisse servir (peut-être …) à toutes celles et à tous ceux qui pourraient être dans ma situation, pour leur éviter d’en arriver là où je suis.

C’est la raison de ce message. Ma vie professionnelle m’a beaucoup gâté. Ayant commencé à travailler à la CPAM de Béziers en 1980 comme fichiste, j’ai eu la chance de pouvoir montrer que j’étais capable de faire des choses a priori intéressantes, puisque j’ai gravi un à un les échelons jusqu’au poste de cadre niveau 9 au bout de 29 ans de carrière.

Et puis il y a eu cette fusion des CPAM de Béziers et de Montpellier, qui a fait que depuis deux ans, je me traîne misérablement dans ce qu’on appelle communément un « placard ».

Je ne peux plus supporter qu’on me laisse crever lentement sans même avoir pris la peine d’écouter mes appels au secours ni de m’expliquer pourquoi. (...)

J’ai été :
- tué professionnellement
- détruit psychologiquement Je croyais que le management consistait à travailler ensemble, en bonne intelligence, à déléguer, écouter, réunir, fédérer et valoriser les compétences de chacun (...)

"La Gestion des Ressources Humaines doit d’abord passer par de la Gestion Humaine des Ressources". (...)

A méditer pour les DRH

Commenter cet article