Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La CFTC en assemblé générale à Lens: le «petit» syndicat qui veut «travailler pour l’avenir»

Publié le par CFTC Hautmont

L’Union régionale CFTC Nord-Pas-de-Calais a choisi Lens pour tenir son assemblée générale annuelle, vendredi après-midi.

La CFTC a vu le nombre de ses adhérents croître ces derniers mois.

La CFTC a vu le nombre de ses adhérents croître ces derniers mois.

« Pour la dernière assemblée générale, il y avait trois rangées de sièges, là au moins il y a du monde ! », commentait, satisfait, un habitué des assemblées générales de la CFTC/Nord - Pas-de-Calais, qui s’est réunie vendredi après-midi, salle Jean-Nohain à Lens. Pourquoi Lens au juste ? « Parce qu’on est une Union régionale et que la région, ce n’est pas Lille ! », fait observer Michel Feart, le nouveau président de l’Union régionale CFTC.

À 59 ans, cet Héninois d’origine, salarié chez Benalu à Liévin, a gravi tous les échelons du syndicat avant de décrocher son bâton de maréchal. Les batailles syndicales ne manquent pas (emploi, réforme des retraites, situation économique et sociale de la région… autant de points à l’ordre du jour de l’assemblé générale de ce jour), et le nouveau patron reconnaît que « la misère sociale actuelle des gens fait qu’ils ont envie d’avoir quelqu’un qui les défend face à des actionnaires, des financiers qui sacrifient l’entreprise ». Et d’ajouter que « le syndicalisme ne se résume pas aux entreprises. Nous avons des adhérents de la CFTC dans un certain nombre d’organismes comme la Caisse d’allocations familiales, Pôle emploi, la Carsat Nord – Picardie… »

Alarme sociale

Dans la région, la CFTC tourne autour de « 13 à 15 % de représentativité, et nous notons une progression sensible du nombre d’adhérents », souligne Claude Fauqueur, sans être en mesure de donner des chiffres plus précis. Le Carvinois, qui réenfourche son cheval de bataille : un observatoire de vigilance économique et social qui jouera le rôle « d’alarme sociale » pour tenter d’intervenir en amont des difficultés des entreprises. « Le projet a été retenu par le ministère du Redressement productif et doit se mettre en place incessamment », annonce Claude Fauqueur, qui souhaite que la CFTC puisse jouer un rôle « d’aiguillon » auprès des élus.

Commenter cet article