Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logement : La CFTC signe l'accord interprofessionnel

Publié le par CFTC Hautmont

La CFTC a décidé, le 15 mai 2012, de signer l'accord national interprofessionnel visant à faciliter l'accès au logement pour favoriser l'accès à l'emploi.

 

 

Soucieux de défendre et promouvoir les instruments d'Action logement au service des salariés, cet accord vise à limiter les prélèvements excessifs de l'État et ses conséquences sur les aides aux salariés (moins 1/3 entre 2008 et 2011). À l'instigation de la CFTC, cet accord envisage d'étendre ces instruments pour la première fois, à tous les salariés, quelle que soit la taille de leur entreprise. Une réflexion sera menée afin de préciser les modalités de cette extension dans les TPE.
Alors que le marché immobilier connaît une augmentation rapide des loyers, la CFTC souhaite parvenir à la transparence des prix qui évitera tout excès.  Dans cette logique, la nouvelle répartition des missions entre ANPEEC et UESL, confiant à cette dernière les missions d'études et de statistiques est un bon point. Pour parvenir rapidement à cette transparence des prix, il revient aux administrateurs de l'UESL de profiter des outils dont ils disposent désormais.
 
Les salariés ignorent, hélas, trop souvent les services dont ils peuvent bénéficier en matière de logement ! Une meilleure information s'impose. La CFTC souhaite que chaque acteur s'implique résolument dans cet! te mission : l'UESL, les partenaires sociaux, mais également les pouvoirs publics.
 
Autre élément essentiel de cet accord : la mention d'objectifs annuels chiffrés quant à la construction de logements sociaux. Les 100 000 logements/hébergements sociaux annuels à la charge du réseau Action logement constituent une étape importante pour détendre la situation du marché.
 
La CFTC se félicite également du développement du dispositif GRL (garantie des risques locatifs) qui depuis 2006, a permis de faciliter l'accès au logement, notamment pour ceux qui sont en situation de précarité de l'emploi. Ce système facilite les mobilités professionnelles et s'inscrit pleinement dans le Statut du Travailleur qu'a toujours prôné la CFTC.
 
Parmi les autres points de l'accord, la CFTC apprécie certaines évolutions dans l'organisation du réseau d'Action logement :
 
- L'organisation d'une évaluation du regroupement des CIL (passés de 119 à 25), qui permettra de faire un premier bilan en termes de personnels, de finances, et surtout en termes de service rendu aux salariés (nombre de foyers aidés, moyens financiers mobilisés...).  Cette étape est un préalable avant toute poursuite éventuelle de réorganisation.
 
- Une évolution vers davantage de paritarisme entre organisations syndicales et patronales au sein des conseils d'administration des CIL est prévue (autant d'administrateurs avec voix délibérative), mais les employeurs conserveront encore la présidence et donc, voix prépondérante dans ces organismes.
 
Des orientations positives ont été définies par le biais de cet accord : la CFTC et ses représentants à Action Logement feront en sorte qu'elles permettent aux salariés d'accéder à un logement répondant à leurs besoins et à un prix raisonnable.
 
La CFTC demande au nouveau gouvernement d'initier rapidement une politique en matière de logement calquée sur l'esprit de cet accord : à la fois ambitieuse vis-à-vis des besoins des familles, mais aussi respectueuse du rôle et des moyens de chacune des parties prenantes.

Commenter cet article