Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat CFTC du CHSA

Syndicat CFTC du CHSA

Information syndicale CFTC-Centre hospitalier Sambre Avesnois

Réconcilier l'économie et le social pour un dialogue permanent

Réconcilier l'économie et le social pour un dialogue permanent.
Trente années de crise économique nous ont au moins appris une chose : méfions-nous des pays qu’on érige en modèle pour leurs vertus plus souvent supposées que réelles ! Au tournant des années 2000, politiques, économistes et chefs d’entreprise français ne voyaient que par le modèle hollandais qui réussissait si bien en matière de lutte contre le chômage. Ils déchantèrent rapidement lorsqu’ils apprirent – mais l’ignoraient-ils vraiment ? – que les Pays-Bas excluaient des chiffres du chômage certaines catégories de demandeurs d’emploi, notamment les personnes handicapées, et comptaient un taux d’emploi féminin parmi les plus faibles des pays de l’Union européenne. Plus près de nous, nos experts n’avaient d’yeux que pour les modèles irlandais et espagnol. La crise est passée par là et ces deux pays sont au bord de l’asphyxie. La véritable raison de ces échecs est à chercher dans la primauté accordée à l’économique au détriment du social. Or, l’un ne peut aller sans l’autre.
 
Aujourd’hui, c’est le modèle allemand qui est paré de toutes les vertus. L’avenir nous dira quelsort lui sera réservé, mais on peut d’ores et déjà constater que le gouvernement d’Angela Merkel a cherché, dans sa gestion de la crise, à conserver un maximum de cohésion sociale en associant les partenaires sociaux aux réflexions et aux décisions qui les concernent. On voudrait faire la même chose en France, mais force est de constater que le dialogue social est en panne. Pour le relancer, la CFTC propose depuis plusieurs années que soit créée une structure permanente du dialogue social, composée de représentants des organisations syndicales et patronales et qui aurait pour particularité d’envisager les questions économiques et sociales dans leur globalité.
 
Ainsi pourrait-on aborder le temps de travail et la compétitivité des entreprises en intégrant à la réflexion les conditions de travail, la formation, les salaires… De la même manière, on pourrait débattre de l’avenir de la protection sociale en y associant la question de son financement : ce qui n’a jamais été fait jusqu’à présent. Nous devons nous donner les moyens d’aborder, ensemble, les questions posées, même si les avis divergent. L’expertise qui en sortira constituera un tremplin pour la négociation. Il faudra, ensuite, créer un véritable partenariat avec l’État.

Il existe cependant un préalable à la réussite d’une telle organisation : que tous nous nous débarrassions de nos postures et que nous abordions la situation en vérité.
 
 
>> Consultez le communiqué de presse du 4 mars 2011, de Jacques Voisin, Président conféral : "La CFTC se réjouit de voir enfin d'autres organisations syndicales adopter sa conception du dialogue social."
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article