Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retraite : La CFTC pour une réforme juste équitable et durable !

Publié le par CFTC Hautmont

La CFTC est reçue ce jeudi 4 juillet, à 15 h, dans le cadre de la concertation sur les retraites, lancée par le gouvernement.

Dans sa volonté de pérenniser le financement des régimes, la CFTC réagira dans un premier temps, aux mesures de court terme proposées par le rapport Moreau. Pour la CFTC, les efforts demandés devront être équitablement répartis entre entreprises, actifs et retraités. C’est pourquoi la CFTC est prête à étudier une hausse des cotisations patronales et salariales, mais aussi la mise à contribution de retraités par un alignement de la CSG sur celle des actifs en épargnant les plus petites pensions et en déduisant l’effort déjà consenti au titre de la dépendance.

Sur le plus long terme, la CFTC rappellera au Premier ministre qu’elle ne s’opposera pas au principe de l’accroissement de la durée d’assurance, à condition que certaines situations soient révisées à travers la compensation de trimestres ou des bonifications, notamment dans le cas des femmes et de la pénibilité.
S’agissant des femmes, la CFTC rappelle qu’elles sont les grandes oubliées des précédentes réformes. Il ne serait pas acceptable que les temps dits « familiaux » ayant entrainé une interruption de carrière, ne soient pas comptabilisés! Il est donc impératif que les effets de l’augmentation de la durée d’assurance soient neutralisés par un système ambitieux et efficace, compensant la réduction ou l’interruption d’activité pour temps familiaux (enfants et ascendants). Dans l’attente d’une égalité salariale effective, la CFTC demandera également la mise en place d’une compensation financière pour les femmes avec enfant qui n’ont pas interrompu leur carrière, mais qui restent toujours victimes de discrimination salariale.
Concernant la pénibilité, la CFTC proposera de nouveau la création d’un « carnet de santé tout au long de la vie », qui doit permettre une traçabilité des expositions aux travaux pénibles. Au-delà des conclusions du rapport Moreau, elle souhaite que tout salarié exposé longuement aux facteurs de pénibilité puisse partir avant l’âge légal par la validation de trimestres supplémentaires.
Afin de financer les coûts induits par ces mesures, la CFTC propose l’instauration d’une surcotisation pour les entreprises ne s’étant pas conformées à leurs obligations légales, relatives à la pénibilité ou à l’égalité salariale.
S’agissant des apprentis, la CFTC rappellera au Premier ministre que l’apprentissage est un contrat de travail à part entière, qui doit permettre la validation de 4 trimestres par an. De même, les durées de stage devront également entraîner la validation de trimestres.
En parallèle, la CFTC proposera son idée de la « retraite à la carte choisie », pour une réforme profonde. Le salarié possèderait une liberté de choix et donc d’organisation du moment de son départ à la retraite. En effet, la durée d’assurance requise deviendrait la valeur pivot du système de retraite, puisque c’est elle, qui conditionnerait chaque départ à la retraite (et donc indirectement le maintien du taux plein). Les annuités de référence seraient composées des annuités cotisées, mais aussi des annuités assimilées ou équivalentes. L’âge pivot restera une référence permettant la mise en œuvre des décotes éventuelles et le calcul des surcotes.
Lors de cette concertation, la CFTC posera ses conditions pour que la réforme soit juste, équitable et durable.

Philippe Louis

Président Confédéral

Commenter cet article