Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Union locale CFTC Sambre Avesnois
  • Union locale CFTC Sambre Avesnois
  • : Syndicat CFTC information syndicale CFTC Maubeuge Avesnois
  • Contact

Horloge CFTC

NOMBRE DE VISITEURS

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

CFTC - HAUTMONT

2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 18:00

Comme au CHSA de Sambre Avesnois !!!!

C’est comme à AUCHAN Louvroil, tout pour moi rien pour les autres, surtout CFTC, ils m’énervent de plus en plus !

Sur facebook, il nous montre (CFTC) entrain d’enculé le patron (par la gueule) ! Vous aimez, ne venez pas nous voir, vous êtes indignés, venez nous voir et syndiquez vous !

De plus, il est “ras-le-bol” des gars qui cherchent à le moins bosser (droit syndical++++) oui la CFTC le dit, vous êtes contre prenez une carte CFTC, on parlera ensemble sur l’utilité d’un syndicat. OK !

Pour se rencontrer, un numéro ; 0637150033 …. A bientôt…

Allez-y, attaquez moi, nommer moi connard, on se parlera…..OKI, pas de problème si vous me convainquez, je rectifie immédiatement…

(J’y crois pas…) A vous de me convaincre… Je suis prêt ….

Repost 0
Published by CFTC Hautmont
commenter cet article
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 16:35

Le vendredi 27 Novembre, à l’espace Vauban, sis rue Jeanne d’Arc à Douzies – Maubeuge l’équipe s’est réunie pour évoquer différents sujets.

Après un tour d’horizon des sections – SECAB, Papillons Blancs, CAF, Flamme, Hôpitaux de Maubeuge et Hautmont, etc.- fait par le président de l’Union locale Yannick Charlesege avec à ses côtés Jean-Pierre Drombois et Jean-Pierre Liénard dont les expériences et les disponibilités aux services des adhérents sont souvent saluées, les membres du conseil ont échangé sur les dispositifs juridiques, avant d’évoquer les différentes permanences tenues, le renouvellement des conseillers du salarié et leur formation. L’équipe a insisté sur ce point car un conseiller bien formé en plus d’être efficace, incarne une belle publicité. Cindy Berly, permanente sur le secteur de Valenciennes, Cambrai, Hautmont a participé à cette rencontre enrichissante.

Le secrétaire général de l’Union départementale, David Cuvelier était présent pour faire un point sur les conventions entre l’Union départementale et les syndicats et les remontées de cotisations.

L’équipe a profité de cette rencontre pour sensibiliser les participants sur l’importance des élections TPE (Très Petites Entreprises) en Décembre 2016. Etaient présents à cette journée de travail Lorent Elvis, Hochart Alain (remplaçant JPD), Gentile François, Houdelette Marie-anne, Scaladel Audrey, Derome Patrick, Nicodeme Alain, Pratrick Helin, Lecouffre Marie-jeanne, Wymiens François et Francis Chaput.

C’est l’occasion de rendre un hommage à Jean-Pierre Drombois qui quitte ses missions de conseiller confédéral après 10 années de dévouement au service de la CFTC. 10 ans au niveau national mais 25 ans au niveau local.

Travailleur infatigable, il représente avec ses ami(e)s des personnes ressources pour le mouvement régional.

Merci Jean-Pierre pour ton investissement et ta disponibilité !

Rappel de l’adresse l’UL :

4 rue Paul Bert

BP : 20081 HAUTMONT

59618 MAUBEUGE cedex

03 61 46 63 74

cftc.sambre@laposte.net

Commentaires de moi-même : Cela fait plaisir, merci à vous tous, surtout que sans vous je n’étais pas efficace…

Repost 0
Published by CFTC Hautmont
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 19:42
La CGT entrain d'élever des chiots ! Vous êtes d'accord ?

La CGT entrain d'élever des chiots ! Vous êtes d'accord ?

on les voit bien !!!!

on les voit bien !!!!

On se mets en contact : 0637150033

Repost 0
Published by CFTC Hautmont
commenter cet article
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 17:06

En redressement judiciaire actuellement,

Bienvenue dans votre restaurant PIZZA PAI LOUVROIL

Notre restaurant italien à LOUVROIL vous offre une évasion à l’italienne en vous proposant une carte généreuse et variée ainsi qu’une large variété de pizzas à emporter.

Découvrez la carte de votre pizzéria PIZZA PAI LOUVROIL : pizzas, pizza au mètre, pâtes, viandes, carpaccios, buffet d’entrées, cocktails et apéritifs, boissons et vins, menus, menus enfants, desserts, glaces.

En plus de cette offre, notre restaurant italien propose des soirées “à volonté” et différents menus enfants qui font de PIZZA PAI LOUVROIL un restaurant qui convient à tous.

PIZZA PAI LOUVROIL offre ainsi, à ses clients, un moment de joie de vivre et de générosité à l’italienne pour un repas du midi, une soirée entre amis ou en famille.

A très bientôt dans votre restaurant de pizzas à LOUVROIL.

A tous nos DS, il faut en savoir plus,les soutenir, les aider....

Vous êtes libres, contactez notre DS CFTC

Amitiés

JP DROMBOIS

Repost 0
Published by CFTC Hautmont - dans CFTC
commenter cet article
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 18:45

Le Vendredi 20 novembre après la présentation de la nouvelle équipe, un vibrant hommage a été fait aux dirigeants confédéraux sortants.

Repost 0
Published by CFTC Hautmont - dans vie syndicale
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 15:39

A la fin du discours de la ministre du travail, les congressistes ont entonné La Marseillaise. Myriam El Khomri a reçu, à la fin du 52e congrès confédéral de la CFTC, vendredi 20 novembre à Vichy (Allier), un accueil très chaleureux. A l’origine, elle devait seulement accompagner le premier ministre, Manuel Valls, qui avait promis sa présence à la clôture du congrès - une première dans laquelle la centrale chrétienne voyait un fort signe de reconnaissance. Toute la semaine, Philippe Louis, son président, a espéré cette venue que la mobilisation des autorités après les tragiques attentats du 13 novembre a rendu impossible. Au pied levé, Myriam El Khomri l’a donc remplacé pour une courte allocution de quinze minutes qui a été très applaudie.

Il faut dire que la ministre n’a pas lésiné dans les compliments, rappelant la résistance des syndicats à l’oppression nazie et leur dénonciation des tortures en Algérie. Nous allons devoir vivre ensemble encore plus qu’avant, a-t-elle souligné. Vivre ensemble, c’est fraterniser, trouver ce qui nous rapproche, se sentir solidaires les uns des autres. Votre esprit de réforme, a poursuivi Myriam El Khomri, toujours vigilant mais constructif, sera un atout dans le chantier que j’ai ouvert sur le code du travail.

Saluant les propositions de la CFTC sur le compte personnel d’activité - à travers un nouveau contrat social, thème du congrès, que Philippe Louis n’a pas hésité à qualifier de “révolution” -, la ministre s’est dite certaine que la vision que porte la CFTC, avec sa force et sa cohérence, enrichira de manière considérable l’issue de cette négociation qui doit s’ouvrir sur ce sujet. Ensemble, nous avons les moyens, a-t-elle conclu, de construire le modèle social du XXIe siècle. La CFTC a toujours été au rendez-vous du progrès social, elle le sera demain!

Une guerre “pour la démocratie sociale”

Auparavant, avant la réunion que Manuel Valls tenait vendredi soir avec l’ensemble des partenaires sociaux à Matignon, Myriam El Khomri a assuré que la mise en œuvre de l’état d’urgence n’a pas vocation à restreindre les libertés syndicales et les actions revendicatives. Je dirai même que la guerre que nous menons, nous la menons pour la démocratie et donc pour la démocratie sociale. La situation, a-t-elle précisé, sera examinéeau cas par cas avec ceux qui souhaiteront organiser des manifestations et voir s’il sera possible ou non de les autoriser.

Réélu président pour un second mandat par son conseil confédéral - à l’unanimité moins quatre abstentions -, Philippe Louis a affirmé, dans son discours de clôture, que son premier acte sera de “conforter” la représentativité de la CFTC, lors de la prochaine mesure en mars 2017. “Nous devons faire en sorte, a-t-il déclaré, que la victoire de 2017 soit encore plus belle que celle de 2013. Car plus la CFTC sera représentative, plus nous aurons les moyens de peser, de manière décisive, sur le cours de cette révolution” du nouveau contrat social. Il a fait état de près de 800 nouvelles implantations sur un an.

“La CFTC, a-t-il insisté, est un partenaire social actif, un partenaire constructif, dont la ligne est claire et cohérente“. Une centrale qui privilégie “la confiance accordée aux hommes, plutôt qu’aux systèmes, aux idéologies”. Philippe Louis a proposé à la ministre de “faire la révolution avec la CFTC. Une révolution qui consiste à privilégier l’humain par rapport à l’économie, à placer l’homme au cœur de l’économie en lieu et place de considérations comptables et financières”.

Absence de parité

La motion d’orientation sur le nouveau contrat social, qui a donné lieu pendant les quatre jours de congrès à peu de débats, a été adoptée à 91%. Le rapport d’activité, présenté par la secrétaire générale sortante, Pascale Coton, faisant état d’un “bilan positif” du travail accompli depuis quatre ans, a été approuvé à 88%. Le conseil confédéral qui a été élu par les congressistes comprend 50 membres : 24 représentants les plus grosses fédérations et les premières unions régionales ont été désignés, 26 ont été élus alors qu’il y avait 45 candidats. Cette instance ne compte que dix femmes, dont six qui ont été élues. Le bureau confédéral de 14 membres ne compte que trois femmes.

Comme prévu, Bernard Sagez, trésorier sortant, a remplacé Pascale Coton comme secrétaire général. Isabelle Thérain, venue de l’enseignement, est trésorière. Et il y a quatre vice-présidents : Pascale Coton, Joseph Crespo (métallurgie), Patrick Ertz (commerce et forces de vente) et Joseph Thouvenel, qui occupait déjà cette fonction et a été le mieux élu au conseil confédéral.

Ces résultats ont provoqué quelques remous dans le congrès. Une bonne centaine de femmes ont quitté la salle du congrès pour protester contre l’absence de parité dans les instances dirigeantes. Au milieu des stands, elles ont manifesté aux cris de “Parité! parité!” avant d’entonner La Marseillaise. Visiblement embarrassé par ce mouvement d’humeur, Philippe Louis a prié “ces dames” de revenir. “Je comprends votre colère”, a-t-il affirmé avant de les faire monter sur la scène et de s’engager à lutter pour la parité “sur toute la chaîne”.

“Virage à droite”

Un certain nombre de militants, et d’ancien responsables, n’ont pas caché leur inquiétude sur la composition du conseil confédéral jugeant qu’elle marquait “un virage à droite”, symbolisé notamment par l’accession de Joseph Crespo à une vice-présidence. Parmi les nouvelles élues, Evelyne Isinger figure en position éligible sur la liste que conduit Philippe Richert (Les Républicains, UDI-MoDem) aux élections régionales en Alsace. L’incompatibilité de mandats politiques et syndicaux est-elle devenue caduque?

Lors des débats, Joseph Thouvenel, qui est le principal négociateur de la CFTC, s’en est pris au patronat: “Donner de l’argent pour investir dans l’outil de travail, on ne peut pas dire non; Au patronat, maintenant, de faire son boulot. Je leur dis: arrêtez de pleurer tous les matins et tenez vos engagements. Nous, c’est l’emploi, l’emploi, l’emploi!”

Il s’en est pris à des déclarations de Pierre Gattaz ayant estimé que le CDI était “anxiogène”, en observant que les CDI, les banquiers et les propriétaires, eux, trouvent “très rassurant que des gens ne soient pas dans la précarité”. “Votre anxiété, a-t-il écrit au président du Medef, dans une lettre en date du 12 novembre, provient peut-être de cette légende urbaine, développée par la littérature économique de gare, qui voudrait qu’une entreprise ne puisse se séparer d’un salarié en contrat à durée indéterminée“.

Le vice-président de la CFTC indique qu’il y a eu, en 2014, plus de 333 000 ruptures conventionnelles, et plus de 1500 000 en cinq ans. “On ne peut vraiment pas dire que licencier un salarié en CDI soit impossible. (…) Ce qui est sans aucun doute difficile et anxiogène, c’est de devoir dire à un collaborateur qu’il n’est plus le bienvenu au sein de la communauté de travail et pourquoi. Assumer humainement cette lourde responsabilité fait partie de la noblesse du métier de dirigeant. Pour le reste, comme le proclamait un célèbre Polonais : ‘N’ayez pas peur!’ “ Il arrive encore à la CFTC de se référer au pape.

Blog de Michel NOBLECOURT, journal “Le monde”

Repost 0
Published by CFTC Hautmont
commenter cet article
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 18:54

Alors que les partenaires sociaux ont entériné l’'accord relatif aux retraites complémentaires​ vendredi dernier​, la CFTC souhaite faire un point sur sa position.

Aujourd’hui, nous comptons 1,3 cotisant pour un retraité et l’'AGIRC devrait être en déficit en 2017, puis l’ARRCO en 2023, telle est la réalité.

Pour la CFTC, l'’inaction aurait conduit au mieux à une baisse de 11 % de toutes les pensions dès 2017 pour l’'AGIRC et dès 2023 pour l’'ARRCO, et au pire, à la disparition des régimes. La CFTC a donc pris toutes ses responsabilités en négociant cet accord.

Pour ce faire, la CFTC rappelle que l’'accord prévoit un abattement de 10 % les trois premières années, qui pourra être levé pour une personne qui travaillera quatre trimestres supplémentaires. (Exemple : pour une retraite de 1300 euros, cela représente une contribution d’'environ 39 euros). Pour rappel, en début de négociation, le taux d'’abattement était de 40 % la première année, 32 % la deuxième et de 24 % la troisième année et qu'’il fallait alors travailler 3 années supplémentaires pour lever l'’intégralité de ces abattements.

D’autre part, le texte actuel permet de ne pas soumettre les petites pensions à ces abattements :
- Les retraités exemptés de CSG (30 % des retraités dont 80 % sont des femmes) ne subiront aucun abattement sans avoir à travailler plus longtemps.
- Et les retraités assujettis à une CSG à taux réduit verront leur abattement divisé par deux.

De même, la CFTC a réussi à pérenniser les pensions de réversion au taux actuel de 60 %, versées le plus souvent aux femmes, alors qu’'elles étaient remises en cause dans le projet initial.


Contrairement aux détracteurs de l’'accord, la CFTC a décidé de faire face à la réalité de la situation. Consciente des efforts demandés, elle a fait le choix de négocier au mieux pour limiter le taux de l’abattement et protéger les plus fragiles, tout en assurant la pérennité des régimes de retraites complémentaires.

» Retrouvez l'explication de Pascale Coton en vidéo dans le journal de BFM TV​

Repost 0
Published by CFTC Hautmont - dans retraites
commenter cet article
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 16:26

Un accord de principe pour pérenniser le système.

Après la dernière séance de négociation du
16 octobre, la CFTC a décidé de prendre toutes ses responsabilités. Elle donne un avis positif à l'accord de principe sur les retraites complémentaires qui sera finalisé le 30 octobre prochain.

Pour la CFTC, cet accord a le mérite de préserver et de pérenniser notre système en économisant 6,1 milliards d'euros sur les 8,4 milliards escomptés. Comme l'exigeait la CFTC, l'effort qui va être réalisé sera partagé entre les salariés, les retraités et les entreprises.

Par ailleurs, la CFTC a obtenu que les petites pensions soient protégées : contrairement à la volonté du MEDEF, les règles concernant les pensions de réversion seront maintenues.

La CFTC est parvenue à faire baisser le malus proposé par le MEDEF de -25% et -15%, à 10% pendant trois ans, avec la possibilité de revoir le mécanisme pour la troisième année.

La CFTC a obtenu qu'aucun abattement ne soit appliqué : pour un salarié travaillant 4 trimestres de plus ; pour toutes les personnes exemptées de CSG (à 80% des femmes) ; pour ceux ayant atteint l'âge de 67 ans et ceux ayant une faible allocation de retour à l'emploi. Pour les salariés ayant une CSG diminuée, l'abattement sera lui, de 5%.


Des bonifications seront accordées : + 10% pour 8 trimestres travaillés en plus, puis 20% pour
12 trimestres et enfin 30% pour 16 trimestres. Pour ceux qui n'auront aucun abattement, les bonifications leurs seront accordées automatiquement.

Pour la CFTC, il était primordial qu'un accord rééquilibrant les comptes soit trouvé afin que chaque salarié et les générations futures puissent bénéficier d'une retraite complémentaire.

Repost 0
Published by CFTC Hautmont - dans social
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 08:44

Notre adresse mail cftce.hautmont@laposte.net a été piratée d’ABIDJAN. Il faut la supprimer de vos contacts et la remplacer par :

cftc.sambre@laposte.net

Merci d’en tenir compte.

Repost 0
Published by CFTC Hautmont
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 18:15

Comment prendre ses RTT ?

Contactez nous !

Repost 0
Published by CFTC Hautmont
commenter cet article